Les avantages du syndic coopératif

Syndic professionnel, syndic bénévole, syndic coopératif… vous êtes perdu ? Vous ne savez pas quel modèle de gestion choisir pour votre copropriété ? En 5 arguments imparables, découvrez les avantages du syndic coopératif – peut-être la solution parfaitement adaptée dans votre immeuble !

Sommaire

1. Syndic coopératif : des coûts d'administration réduits2. Des charges de copropriété revues à la baisse en syndic coopératif3. Une meilleure implication des organes de gestion de l’immeuble4. Une prise de décision accélérée et une gestion fluide en syndic coopératif5. Syndic coopératif : une confiance accrue entre les acteurs de la copropriété

Syndic coopératif : des coûts d'administration réduits

Parmi les avantages du syndic coopératif - son coût, gratuit !

Les syndics professionnels facturent des honoraires toujours plus conséquents, des coûts d’administration de la copropriété qui pèsent lourdement sur le budget des familles. C’est pour optimiser leur budget de fonctionnement que de plus en plus de copropriétés font le choix de l’autogestion, en optant pour un syndic bénévole ou coopératif.

Le syndic coopératif n’est jamais rémunéré, les économies à réaliser sont donc considérables. A noter néanmoins que ses frais dans le cadre de l’exercice de ses missions sont remboursés sur facture.

Plus besoin de syndic, je gère ma copro !

Avec Matera :
  • Économisez 50% de charges
  • Décidez vous-même des travaux et prestataires
  • Mettez de la transparence dans votre copropriété

Des charges de copropriété revues à la baisse en syndic coopératif

Autre avantage du syndic coopératif sur le plan économique : les organes de gestion de l’immeuble en font partie. Les membres du conseil syndical, tout comme le syndic, sont des copropriétaires qui payent des charges de copropriété.

Dans leur propre intérêt financier si ce n’est dans l’intérêt commun, les conseillers syndicaux et leur président-syndic font donc les choix adaptés pour réduire les dépenses de la copropriété, et s’efforcent de renégocier régulièrement les conditions commerciales consenties par les prestataires. Les charges diminuent d’autant, pour la plus grande satisfaction générale !

Une meilleure implication des organes de gestion de l’immeuble

En autogestion collégiale, la copropriété s’organise comme suit :

  • L’assemblée générale des copropriétaires élit les conseillers syndicaux en son sein.
  • Le conseil syndical élit le syndic en son sein. A noter : le syndic coopératif est également président du conseil syndical.

Aucun membre extérieur à la copropriété n’intervient dans la gestion de l’immeuble. De cette organisation découle un des meilleurs avantages du syndic coopératif : les organes de gestion sont non seulement parfaitement au courant, mais aussi totalement concernés par les problématiques de la copropriété.

Une prise de décision accélérée et une gestion fluide en syndic coopératif

Le syndic professionnel est extérieur à l’immeuble, en théorie et en pratique. En comparaison, le syndic coopératif permet une meilleure gestion de la copropriété dans la mesure où les décisions sont prises localement, entre copropriétaires. La communication est fluidifiée, les prises de décision sont accélérées, le suivi est simplifié.

Syndic coopératif : une confiance accrue entre les acteurs de la copropriété

En s’organisant entre eux pour gérer leur immeuble, les copropriétaires peuvent se permettre une confiance accrue et une transparence totale. Les différents acteurs de la copropriété vivent au même endroit, l’ensemble des documents de copropriété sont accessibles par tous : de quoi limiter le risque de conflits.



Par Raphaël Di Meglio, posté le 1 DECEMBRE 2019