Droit de réponse à l’abus de l’ARC du 31 août 2021

Le 31 août 2021, l’Association des Responsables de Copropriété (ARC) a publié un nouvel “abus de la semaine” exclusivement consacré à notre société intitulé : “L’ambiguïté du contrat Matera qui fait toute la différence”.

Citée à plusieurs reprises, notre société est donc expressément mise en cause par l’auteur de cet article. Il est important de rappeler, au préalable, que l’ARC est une association loi 1901 qui commercialise (et c’est son plus grand droit) des services comme par exemple une solution logicielle, Logia, qui concurrence directement les services de Matera. À ces égards, l’ARC ne peut donc légitimement se targuer d’assurer l’impartialité dans la rédaction de ces articles qui traitent directement de son concurrent.

Voici notre droit de réponse.

À propos de notre activité

Il est mentionné que nous surfons sur les carences des syndics professionnels pour offrir une “prestation alternative qui se veut moins chère qu’un cabinet de syndic traditionnel tout en assurant, semble-t-il, les missions du syndic”. Si nous partageons le constat sur les limites du modèle de gestion des copropriétés via un syndic professionnel, la dernière partie est erronée : nous n’avons jamais prétendu être titulaire de la qualité de syndic professionnel ni même assurer ses missions. Bien au contraire, nous sommes fiers de proposer aux copropriétés, comme d’autres acteurs tel que l’ARC, une alternative à ce modèle.

Rétablissons donc une bonne fois pour toutes les faits :

Matera est un prestataire innovant de services qui accompagne les copropriétés qui ont choisi, en toute indépendance, d'administrer leurs parties communes via le modèle de syndic non professionnels (syndic coopératif et syndic bénévole). Nous tenons à souligner que l’ARC encourage à juste titre les copropriétés dans cette voie. L’accompagnement de Matera se caractérise via 2 leviers :

  • Une plateforme digitale clé en main qui automatise toutes les tâches quotidiennes du syndic ;
  • Des équipes d’experts en interne qui prennent le relai sur des problématiques techniques telles que la comptabilité, les travaux ou encore les questions juridiques.

À propos du comparatif présent dans notre contrat

L’ARC mentionne ensuite que l’une de nos “techniques pour aguicher la clientèle est de comparer la solution syndic traditionnel (comprendre professionnel) avec l’offre de Matera”. Cette pratique des tableaux comparatifs est très courante. Elle est notamment employée par de nombreuses revues ou médias à destination des consommateurs pour les aiguiller dans leur choix et (paradoxalement) systématiquement par les syndics professionnels. En outre, nous rappelons également ici que ”l’aguichage” ne correspond pas aux valeurs de Matera. Nous préférons nous concentrer à tenter de convaincre, preuves à l’appui, les copropriétaires des vertus de nos solutions innovantes pour améliorer et faciliter l’administration quotidienne de leurs copropriétés à leur côté.

Si nous avons souhaité, dans notre contrat, évangéliser sur le modèle du syndic coopératif, encore trop méconnu, en insérant un tableau comparatif, c’est en outre que nous faisions l’objet d’une campagne de dénigrement qui avait pour seul et unique but de ternir notre crédibilité auprès des copropriétaires

L’ARC continue en indiquant à nouveau que nous nous faisons passer pour un syndic professionnel alors qu’il est expressément noté dans notre tableau comparatif, d’ailleurs en capture d’écran sur leur article, que nous accompagnons les syndics coopératifs avec la mention “syndic coopératif avec Matera”.

L’association surenchérit en écrivant : “nous ne savons pas qui du syndic coopératif ou de Matera assure la mission [du syndic coopératif]”. Nous nous contenterons ici de renvoyer l’ARC à l’article 17-1 de la loi de 1965, qui est pourtant bien connu de l’association, car il encadre le modèle du syndic coopératif et dispose avec clarté que :

“Dans le cas où l'administration de la copropriété est confiée à un syndicat coopératif, la constitution d'un conseil syndical est obligatoire et le syndic est élu par les membres de ce conseil et choisi parmi ceux-ci. Il exerce de plein droit les fonctions de président du conseil syndical. En outre, le conseil syndical peut élire, dans les mêmes conditions, un vice-président qui supplée le syndic en cas d'empêchement de celui-ci.”

À propos des prestations proposées par Matera

Concernant les questions de l’ARC sur le contrat, même si nous y avons déjà répondu par le passé en partie, voici nos commentaires en complément et toute transparence.

Au sujet de la comptabilité sachant que seule celle de reprise est mentionnée comme incluse ?

Les écritures comptables sont automatiquement générées par Matera grâce à la lecture des opérations sur le compte bancaire. Le conseil syndical est informé dès qu'une dépense a lieu et est invité à valider le rapprochement opéré par Matera. Pour les conseillers syndicaux les plus aguerris, il est possible de générer manuellement des écritures comptables.

Matera et ses équipes tech améliorent quotidiennement la plateforme afin d’automatiser toutes les tâches courantes pour simplifier la vie des syndics coopératifs en leur offrant une expérience utilisateur optimisée, ce que ne propose pas pour reprendre les mots de l’auteur de l’article “tout bon logiciel de gestion de copropriété”.

Au sujet de l’enregistrement des règlements des copropriétaires ?

Les conseillers syndicaux peuvent générer automatiquement leurs appels de fonds. Un mail part alors automatiquement à l’ensemble des copropriétaires avec le montant et la date exigible. Ces derniers peuvent payer en ligne directement sur leur espace personnel leurs appels de fonds.

Qui s’occupe du suivi des travaux ?

Ce sont les conseillers syndicaux qui s’occupent du suivi des travaux. Néanmoins, comme ils sont non-sachants, nous avons des experts travaux qui les conseillent et les aident à trouver des prestataires fiables ou lever des réserves, et ce, sans aucune commission.

En Île-de-France, nos experts travaux se déplacent sur des chantiers directement lors de la livraison des travaux. De la même façon, nous ne prenons aucune commission sur cette prestation ni ne facturons des frais de déplacement.

Quels sont les frais de mutation pratiqués par Matera ?

Aucun frais de mutation n’est appliqué par Matera pour assister le syndic coopératif à générer les actes.

Selon la réglementation en vigueur, l'état daté doit être établi par le syndic (qui n’est pas forcément professionnel contrairement à ce que l’ARC laisse penser dans cette partie de l’article). Ainsi, sur leur espace Matera, les copropriétaires peuvent déclarer une vente, ce qui alerte automatiquement le syndic coopératif par mail. Il peut alors générer automatiquement et signer le pré état daté ou l’état daté sans aucun frais supplémentaire.

Que fait réellement Matera concernant les convocations d’assemblée générale ?

L’ARC se trompe ici à nouveau. Matera, qui a la qualité de service dans son ADN, ne se contente pas “d'assurer l’envoi des convocations à la Poste”. Heureusement, nous avons fait des progrès en technologie et Matera serait ravie de faire une démonstration de sa plateforme aux équipes de l’ARC si elles le souhaitent.

Tout d’abord, le syndic coopératif peut rédiger sa convocation directement sur son espace Matera. Les résolutions clés qui doivent être votées à chaque assemblée générale sont ajoutées par défaut pour s’assurer que toutes les copropriétés soient en conformité à la loi.

Ensuite, le syndic peut demander une relecture de sa convocation par nos équipes juridiques. Nous allons prendre un peu d’avance sur l’ARC : non, ce service n’est pas facturé en supplément.

Le syndic peut ensuite envoyer par recommandé électronique les convocations d’assemblée générale à l’ensemble des copropriétaires.

Que contient l’assistance à la comptabilité ?

Passons à la comptabilité maintenant. L’ARC a été manifestement troublée par la formulation dans notre contrat : “Prise en charge des compteurs divisionnaires et des relevés”. Les syndics coopératifs peuvent saisir les compteurs divisionnaires et les relevés de compteur directement sur leur espace Matera pour que cela soit pris en compte dans la comptabilité qui se fait automatiquement.


15 septembre 2021
ÉCRIT PAR
Marine de Villoutreys
Responsable juridique