Les bonnes pratiques pour acheter un appartement en copropriété

Les bonnes pratiques pour acheter un appartement en copropriété

Acheter un bien immobilier en copropriété correspond au fait de devenir propriétaire d'un lot dans un immeuble appartenant à plusieurs personnes. À cet effet, chaque copropriétaire dispose de parties privatives ainsi que d'une quote-part de parties communes (les tantièmes de copropriété). Avant d’investir dans un appartement en copropriété, il est important de bien se renseigner, notamment auprès du syndic de copropriété. Voici tous nos conseils.

Nos conseils pour acheter un appartement en copropriété

Acheter un appartement en copropriété : quézako ?

La copropriété correspond à un régime juridique spécifique de répartition de la propriété immobilière. Cette modalité d’organisation consiste par exemple à répartir la propriété d’un immeuble entre plusieurs personnes en différent lots. Chaque lot comprend des parties privatives (appartement, cave, parking, grenier…) et une quote-part de parties communes (parc, jardin, ascenseur…).

Tout nouveau copropriétaire devient membre de la collectivité des propriétaires appelée le syndicat des copropriétaires. Il peut ainsi accéder aux espaces collectifs et bénéficier des équipements communs. En contrepartie, il doit participer aux dépenses d’entretien des parties communes et des équipements communs, ainsi qu’au fonctionnement de la copropriété.

Si l’achat d’un bien immobilier est toujours une décision majeure, acheter un appartement en copropriété implique un certain nombre de contraintes additionnelles. Lors de l’achat, il convient donc de s’interroger sur les avantages et les inconvénients de cet achat.

Organisation de la copropriété : le concours de plusieurs acteurs

Pour pouvoir fonctionner correctement, la copropriété nécessite la participation de plusieurs acteurs :

Le syndicat des copropriétaires

Il correspond à l’ensemble des copropriétaires. Ce dernier se réunit chaque année lors de l’assemblée générale des copropriétaires afin de prendre les décisions relatives à la gestion de l’immeuble, aux travaux, à l’élection du syndic, au budget…

Le syndic de copropriété

Bénévole ou professionnel, le syndic de copropriété est chargé de l’administration de l’immeuble et est élu par le syndicat des copropriétaires.

Bon à savoir : pour éviter les aléas entre le syndic de copropriété et les copropriétaires, vous pouvez opter pour le syndic coopératif. Ce mode de gestion repose sur une participation active des copropriétaires et a l'avantage d'être beaucoup moins onéreux.

Le conseil syndical

Il regroupe plusieurs membres élus parmi les copropriétaires. Son rôle est de coordonner les relations entre les copropriétaires et le syndic.

Achat d’un appartement en copropriété : les éléments à vérifier

Avant de décider de poser vos valises dans un appartement en copropriété, il est indispensable de vérifier un certain nombre d’éléments pour éviter les mauvaises surprises.

Le montant annuel moyen des charges de copropriété

Ces charges incluent les dépenses de fonctionnement, d’administration et d’entretien de la copropriété. Pensez donc bien à demander l’échéancier des appels de fonds pour anticiper ces futurs frais et les intégrer à votre plan de financement.

Les travaux de la copropriété

Avant de faire une offre d’achat sur un bien immobilier en copropriété, il est préférable de se renseigner sur les travaux qui sont déjà engagés et pour lesquels les versements des paiements ne sont pas encore terminés. A partir du moment où vous devenez le propriétaire d’un appartement, ce sera à vous de finir de payer ces travaux.

Sur le même schéma, certains travaux peuvent avoir été votés il y a peu ou être sur le point d’être votés. Comme pour les travaux déjà engagés, vous devez impérativement prendre connaissance des éventuelles dépenses importantes qui sont prévues.

Les litiges

Il faut aussi s’assurer qu’il n’y a pas de litiges en cours entre les copropriétaires ou avec le syndic. Ces conflits peuvent prendre des formes très diverses (charges impayées, contestation de décision en AG, disputes…). Ils peuvent induire des conséquences juridiques longues et fastidieuses et venir très vite vous gâcher la vie !

Le syndic et l’assurance de copropriété

L’immeuble peut être géré par un syndic professionnel ou par un syndic bénévole, généralement l'un des copropriétaires. Avant d’acheter, il faut veiller à ce qu’il n’y ait pas de souci au niveau du syndic de copropriété. Le cas contraire, il est tout à fait possible de proposer de changer de syndic lors de l’achat, en particulier si les charges sont élevées. Vous pouvez même opter pour le syndic coopératif.

En outre, si l’assurance de la copropriété est facultative, elle reste fortement conseillée pour garantir les dommages causés à l’immeuble et la responsabilité civile de la copropriété. Tâchez de vous renseigner sur ce point avant d’investir.

Notre conseil pour investir en copropriété : faire appel à Homeloop

Afin d’acheter un appartement en copropriété en toute confiance, nous vous conseillons de passer par l’intermédiaire d’Homeloop. Le leader des iBuyers achète lui-même des biens en copropriété aux particuliers dans des délais très courts pour les revendre ensuite. On parle aussi d’achat immédiat.

Lorsqu’elle achète un bien en copropriété, l’entreprise Homeloop s’assure que le bien immobilier est conforme aux attentes des acquéreurs et procède à un contrôle qualité très strict. Les biens remis en vente par la société sont ainsi « certifiés Homeloop ». En d’autres termes, les potentiels acquéreurs sont rassurés sur plusieurs points :

- L’absence de litiges en cours, d'impayés, etc.

- L’état d’entretien de l’immeuble et des travaux réalisés (ravalement, contrat d’entretien du chauffage collectif, assurance…)

- L’état de l’appartement (diagnostic de performance énergétique, constat de risque d'exposition au plomb, état d'amiante, état de l'installation intérieure de l'électricité et de gaz, état parasitaire relatif aux termites…).

Dans la mesure où Homeloop achète elle-même les biens qu’elle revend, l’entreprise dispose de tout l'historique. Elle assure donc qu'il n'y a pas d'ombre au tableau car elle a elle-même pris le "risque" d'acheter le bien. Les acheteurs peuvent ainsi investir les yeux fermés.



Raphaël de Matera