Comment réaliser des économies d’énergie dans votre copropriété ?

Le montant des charges de copropriété augmente chaque année, ce qui peut peser lourd dans le budget des ménages. Parmi les plus gros postes de dépenses, figure l’énergie. Gaz, électricité… Comment réaliser des économies d’énergie dans votre copropriété ? On vous confie 6 astuces efficaces dans cet article !

Optimisez les consommations de chauffage dans votre copropriété

Le chauffage représente l’un des plus gros postes de dépenses des charges de copropriété. L’une des premières astuces pour réduire le montant de vos appels de fonds est de réduire le chauffage dans tous les appartements la nuit. Pour cela, il vous suffit d’installer un programmateur sur la chaudière collective.

Vous pouvez également décider de couper la chaudière durant les mois les plus chauds de l’année. L’ARC recommande de couper le chauffage collectif en copropriété du mois de mars à octobre chaque année pour réaliser des économies substantielles.

Enfin, si cela ne suffit pas, vous pouvez décider de l'individualisation des frais de chauffage. Le principe consiste à installer des compteurs individuels dans tous les appartements. Ainsi, chaque copropriétaire paie sa consommation réelle de chauffage. Cela permet non seulement de responsabiliser les résidents de l’immeuble sur leur consommation d’énergie mais également de réaliser des économies substantielles.

bullet
Bon à savoir :

L’installation de compteurs individuels doit être votée en assemblée générale à la majorité absolue.

Limitez la consommation d’électricité

Pour limiter la consommation d’électricité dans votre copropriété et réaliser ainsi des économies sur vos charges, il existe différents moyens. Vous pouvez :

  • Installer des LED moins énergivores ;
  • Installer des détecteurs de présence dans les lumières du parking par exemple et sur les paliers de l’immeuble ;
  • Diminuer la capacité des compteurs : bien souvent, la puissance est surévaluée par rapport aux besoins en électricité de l’immeuble. Or, la diminution de la capacité des compteurs permet de réaliser des économies d’énergies substantielles sur le prix de votre abonnement ;
  • Réduire les périodes d’éclairage : vous pouvez réduire l’éclairage de votre copropriété aux parties communes intérieurs, aux zones extérieures et aux équipements de sécurité ;
  • Entretenir régulièrement la VMC : une VMC encrassée voire bouchée peut consommer deux fois plus d’électricité !

Renégociez vos contrats d’entretien

L’énergie représente un poste de dépenses important des charges de copropriété. Certains contrats récurrents peuvent être renégociés à chaque date d’anniversaire pour réaliser des économies pérennes et substantielles.

Pour ce faire, prenez chaque contrat d’entretien un par un (gaz, électricité, etc.) et renseignez-vous auprès des concurrents en demandant des offres pour les mêmes prestations. Puis, prenez rendez-vous avec votre fournisseur actuel en lui présentant les différents contrats des concurrents. Vous verrez que vous obtiendrez aisément une réduction sur le prix de votre contrat, voire même des prestations supplémentaires pour le même prix !

bullet
Bon à savoir :

Vous pouvez également passer par des courtiers d’énergie pour participer à des offres d’achat groupé. Les courtiers se chargent de négocier pour vous des tarifs souvent très avantageux auprès de différents fournisseurs.

Effectuez un audit de performance énergétique

Il peut être également intéressant d’effectuer un audit de performance énergétique. Il permet de choisir les travaux de rénovation énergétique les plus pertinents pour un bâtiment.

L’audit de performance énergétique est effectué par un bureau d’études certifié et permet d’évaluer la consommation énergétique d’un bâtiment. En particulier, c’est ce diagnostic qui pourra pointer du doigt des défauts d’isolation dans les parties communes et privatives de votre copropriété.

bullet
Attention !

Un souci d’isolation trop important effectue des déperditions d’énergie qui vous fait consommer beaucoup plus que ce que vous consommez réellement. Dans ces cas-là, des travaux peuvent être engagés. Certes, cela engage un coût important à court terme mais à plus long terme, vous réaliserez des économies d’énergie sur vos charges de copropriété.

L’audit de performance énergétique fournit également des recommandations sur les équipements de la copropriété. Par exemple, il peut être intéressant de changer régulièrement de chaudière pour qu’elle soit plus performante et éviter ainsi des déperditions de chaleur trop importantes.

bullet
Bon à savoir :

Réaliser un audit de performance énergétique est obligatoire pour les copropriétés de plus de 50 lots équipées d’un chauffage collectif et construites avant 2001.

Entreprenez des travaux de rénovation énergétique

Les travaux de rénovation énergétique permettent de réduire considérablement le montant des factures de chauffage et d’électricité de la copropriété. Mais ils offrent également une belle plus value immobilière à tous les copropriétaires qui valoriseront aisément leur patrimoine immobilier grâce à des travaux de mise aux normes d’isolation et de chauffage.

Il existe plusieurs types de travaux de rénovation énergétique. Pour savoir lesquels sont les plus adaptés aux besoins de votre copropriété, pensez à effectuer un audit de performance énergétique en amont. Vous pourrez ensuite cibler les principaux postes de dépense énergétique (déperdition thermique, isolation des combles, chauffage très énergivore, etc.).

Utilisez les énergies renouvelables

Il peut être intéressant de se tourner vers les énergies renouvelables telles que l’éolienne ou l’énergie solaire pour faire un geste supplémentaire pour la planète et réaliser des économies d’énergie.

L’énergie solaire est notamment une option intéressante. Vous pouvez par exemple produire une partie de l’eau chaude sanitaire. Certaines copropriétés vont même jusqu’à produire leur propre électricité grâce à des capteurs solaires photovoltaïques installés sur les toits.

bullet
Bon à savoir :

Si vous envisagez d’acheter dans le neuf, de plus en plus de promoteurs immobiliers proposent des bâtiments passifs qui consomment très peu voire pas du tout d’énergie.



Raphaël de Matera