Combien coûte un bien en copropriété situé en Île-de-France ?

Combien coûte un bien en copropriété situé en Île-de-France ?

Vous êtes à la recherche d’un appartement en copropriété en Île-de-France ? Cela tombe bien ! À Paris et aux alentours de la capitale, la plupart des biens immobiliers en vente se situent en copropriété. Comment trouver la perle rare et combien cela coûte ? On fait le point dans cet article.

Sommaire

Obtenir un devis personnalisé

Copropriété : zoom sur les prix de l’immobilier en Île-de-France

En Île-de-France, les prix de l’immobilier sont chamboulés. Après deux ans de crise sanitaire, l’impact négatif de la pandémie n’est pas encore visible. Les prix continuent de progresser pour dépasser désormais les 7 000€ le mètre carré en moyenne pour les appartements en copropriété !

Si un léger ralentissement se fait sentir dans beaucoup de secteurs d'activité, la tendance reste haussière en immobilier. C’est ce qu’explique Michael, agent immobilier indépendant dans l’Est parisien : « Avec la crise sanitaire, les changements que nous avons observés sont finalement assez limités ; les délais de vente se sont quelque peu allongés et les biens en rez-de-chaussée avec travaux se vendent plus difficilement. Pour le reste, nous observons tout sauf une tendance à la baisse ! ».

Il faut dire que l’Île-de-France connaît depuis plusieurs années une explosion de son marché immobilier. À Paris intra-muros et proche couronne, la demande a progressé de manière exponentielle. La zone affiche une progression record de près de 20% des prix au mètre carré en seulement 5 ans. Du jamais-vu dans un contexte économique plutôt instable.

Les taux d'intérêts bas soutiennent néanmoins ce marché immobilier francilien dynamique. En effet, les crédits immobiliers sont plus accessibles, que ce soit en termes de taux ou bien de démarches administratives. Les futurs acquéreurs sont donc encouragés à se lancer et réaliser leur premier achat.

Comment trouver un appartement en copropriété à un prix attractif en Île-de-France ?

Autour de Paris, trouver un appartement en copropriété est relativement simple. Ce qui est plus compliqué, c’est de trouver un bien où les charges de copropriété ne sont pas trop élevées ! Effectivement, à partir du moment où vous achetez en copropriété, vous devenez copropriétaire. Or, chaque copropriétaire doit s’acquitter des charges de copropriété calculées en fonction de la quote-part des parties communes qu’il détient.

Bon à savoir :

La quote-part est exprimée en tantièmes.

Les charges de copropriété se divisent en deux catégories :

On le voit, les charges de copropriété peuvent vite peser lourd dans le budget des ménages. Et avec des travaux de copropriété à réaliser dans un futur proche, les charges peuvent doubler voire tripler, ce qui impacte considérablement un investissement.

Il est donc recommandé de passer par les services d’une agence immobilière pour vous accompagner dans votre projet. Cette dernière vous proposera des biens en copropriété à des prix correspondant à votre budget. Elle pourra également vous exposer la situation de l’immeuble avec le montant des charges, les frais de syndic, les éventuels travaux à venir, etc., et surtout vous mettre en garde sur tout ce qui peut faire grimper le coût total de votre investissement.

Bon à savoir :

N’hésitez pas à comparer les agences immobilières pour réduire les frais d'agence de l'acquéreur et obtenir de meilleures prestations. Pour ce faire, nous vous recommandons de leur rendre visite et de leur expliquer votre projet.

Rassurez-vous, seul(e) ou accompagné(e) par une agence immobilière, vous serez toujours en mesure de connaître la situation financière liée au bien en copropriété qui vous intéresse. En effet, le vendeur doit vous fournir un état daté, au plus tard avant la signature de l’acte authentique de vente. Ce document vous informe notamment sur :

Avec de telles informations, vous pourrez savoir si votre investissement en copropriété est intéressant d’un point de vue financier !

Bon à savoir :

En achetant un appartement dans une copropriété neuve, vous pouvez réduire considérablement vos charges de copropriété et les frais liés aux travaux ! En cas de malfaçon dans votre logement, vous pouvez demander un dédommagement financier ou matériel tant que les réserves ne sont pas levées.

           

devis syndic copro

     

           

maria ziegler jjnzg7vbfms unsplash 1

     

Copropriété en Île-de-France : qu’en est-il des charges ?

Le montant des charges de copropriété

Vous l’aurez compris, pour un investissement en copropriété, les charges représentent un facteur clé. Cela est d’autant plus vrai en Île-de-France. Sur Paris, les charges de copropriété ont fortement augmenté ces dernières années pour atteindre, en 2019, plus de 2 000€ par an et par copropriétaire en moyenne !

À noter que les charges de copropriété peuvent varier d’un arrondissement parisien à l’autre et même de commune en commune. Par exemple, à Paris intra-muros, les charges observées oscillent en moyenne entre 23 et 61€ le mètre carré.

Bon à savoir :

Les charges les plus élevées sont dans les copropriétés situées dans les arrondissements en bordure du périphérique comme le 19ème, le 16ème, le 15ème et le 13ème.

Les astuces pour diminuer les charges de copropriété

Vous avez trouvé la perle rare mais vous jugez que les charges de copropriété pèsent trop lourd ? Pas de problème ! Même dans les immeubles où les charges sont élevées, il est possible de réaliser des économies ! Parmi les principaux postes d’économies, figurent les contrats fournisseurs qui peuvent être renégociés ou les frais de syndic qui peuvent être drastiquement réduits.

Effectivement, la meilleure solution pour réaliser des économies sur les charges de copropriété est de changer de syndic. La plupart des copropriétés sont gérées en syndic professionnel et dans ce modèle, le syndic perçoit des honoraires pour les prestations comprises dans un forfait de base. Mais il peut également facturer des frais annexes pour toute prestation supplémentaire telle qu’un état daté ou des frais de photocopies. Et dans les faits, le prix des syndics professionnels augmente d’année en année, ce qui alourdit véritablement les charges de copropriété.

C’est pourquoi, bon nombre de copropriétaires décident de reprendre en main la gestion de leur immeuble en optant pour les autres modèles prévus par la loi du 10 juillet 1965 :

Ces modèles d’autogestion permettent de supprimer l’intermédiaire que représente le syndic professionnel pour réaliser des économies sur les charges de copropriété. Renseignez-vous donc auprès du vendeur du bien qui vous intéresse pour connaître le modèle de syndic en place et la qualité de gestion. Une bonne gestion de copropriété fera prendre de la valeur à tous les logements de l’immeuble !

ÉCRIT PAR
Marine de Villoutreys
Marine de Villoutreys
Responsable juridique
Delimitor