Comment réduire les charges de copropriété à l’aide d’un comparateur gaz ?

Depuis l’ouverture du marché de l’énergie à la concurrence, les offres gaz se multiplient et il devient difficile pour les copropriétés de choisir un fournisseur. Le syndic de copropriété peut utiliser un comparateur gaz pour étudier les offres du marché en fonction du prix, de la qualité de service, des promotions en cours, etc. Nous vous expliquons dans cet article comment fonctionne un comparateur gaz et comment réaliser des économies sur votre charges de copropriété à l’aide de cet outil !

Copropriété : comparer les prix du gaz pour réduire vos charges

Dans une copropriété dont le mode principal de chauffage est le gaz, la consommation d’énergie est le poste le plus important de dépense. Pour optimiser au mieux les coûts, il est important de soit réduire votre consommation de gaz, ou soit opter pour une offre moins chère et plus avantageuse. Comparer les prix du gaz à l’aide d’un comparateur de gaz copropriété est un bon moyen pour faire des économies. Il est cependant nécessaire de connaître la consommation de gaz de la copropriété.

Un enjeu important des copropriétés : la consommation de gaz naturel

Pour un immeuble qui bénéficie d’un chauffage collectif, la consommation de gaz naturel représente près de 50% des charges de copropriété. La consommation d’énergie varie en fonction du type de chaudière, les chaudières classiques sont plus énergivores que les nouvelles concernées par la RE 2020. Généralement, elle s’inscrit comme suit :

  • 1500 MWh pour une copropriété de 100 logements, équivalent à environ 65 000 € ;
  • 750 MWh pour une copropriété de 50 logements, soit en moyenne 33 000 € par an ;
  • 150 MWh pour une copropriété de 10 logements, soit environ 7000 à 7500 € par an.

Il y a trois autres critères importants à prendre en compte pour une copropriété dans le calcul de la CAR, c’est-à-dire la consommation annuelle de référence :

  • Les équipements de la copropriété et l’isolation du bâtiment ;
  • Le climat de la région ;
  • La superficie moyenne des logements individuels.

Avant de comparer les prix du gaz, nous vous conseillons ainsi de réaliser une évaluation de la consommation de gaz de la copropriété. Vous pourrez ensuite vous intéresser aux évolutions des tarifs du gaz et aux différentes offres du marché. Il est parfois compliqué de réaliser des économies d’énergie en réduisant sa consommation, mais il reste toujours possible de jouer sur le prix des offres gaz.

Comprendre les offres de gaz pour les gestionnaires de copropriétés

Avec l’ouverture à la concurrence du marché de l’énergie en 2007, de nouvelles offres et de nombreux fournisseurs alternatifs ont fait leur apparition. Le déploiement des offres de marché avec la fin des tarifs réglementés a eu pour conséquence de complexifier le secteur de l’énergie.

Quel est l’impact de la fin des tarifs réglementés sur les offres de gaz pour les copropriétés ?

Le tarif réglementé de vente du gaz est uniquement commercialisé par le fournisseur Engie, historiquement GDF, ainsi que par les ELD (entreprises locales de distribution). Le prix du kWh, pour ce type de contrat, est fixé par la CRE (Commission de Régulation de l'Énergie) chaque mois.

Pour les sites ayant une consommation égale ou supérieure à 30 MWh/an, les tarifs réglementés ont été définitivement supprimés. Pour les copropriétés avec un chauffage collectif, ce seuil est rallongé à 150 MWh/an. A terme, ce type d’offre est amené à totalement disparaître suite à la décision du Conseil d’État. En effet, au 1er juillet 2023, la loi Pacte a acté la suppression des TRV pour les copropriétés avec une consommation de gaz inférieure à 150 MWh/an.

Cela signifie que vous pouvez déjà opter pour une offres à prix de marché, comme celles proposées par le comparateur gaz de Hopenergie.com. Pour mieux comprendre quel contrat de gaz souscrire, nous vous détaillons ci-dessous quelles sont les offres disponibles.

Les différentes offres gaz du marché

Les tarifs des offres de marché, commercialisées par les fournisseurs historiques et alternatifs, sont fixés librement. Vous trouverez deux sortes d’offres de marché :

  • Le contrat à prix fixe sur toute la durée du contrat d’un tarif du gaz défini ;
  • Le contrat à prix indexé pour profiter d’une remise sur le tarif réglementé de vente (TRV) qui peut atteindre 15 %.

Les offres de marché proposent généralement un prix fixe sur une durée de 1 à 5 années. Une fois ce délai passé, vous serez de nouveau soumis aux tarifs en vigueur du fournisseur.

Quelles sont les évolutions du prix du gaz naturel

Avant de comparer les prix du gaz naturel et les différentes offres du marché, il convient de comprendre comment le tarif du gaz naturel est fixé, et quels sont les facteurs d’évolutions à prendre en compte.

Comment se compose le prix du gaz naturel ?

Le tarif du gaz naturel est composé d’une part variable et d’une part fixe. Les frais fixes sont établis par la CRE et ils correspondent au prix de la distribution, du transport et du stockage. Ensuite, pour couvrir le fonctionnement et l’approvisionnement, il existe des frais variables.

Le prix du gaz naturel peut-être décomposé en 4 parties :

  • Les diverses taxes sur les énergies, de 14 à 15 % du prix ;
  • Les dépenses attachées aux tarifs d’acheminement (15 %) ;
  • Les frais directement liés au stockage, à la molécule et au coût CEE (55 % environ du prix) ;
  • La TVA (20 % sur la part variable et 5,5 % sur la part fixe).

Comment expliquer les différentes évolutions du prix du gaz ?

Le gaz naturel, tout comme le pétrole, est un produit coté en bourse. Les fournisseurs d’énergie déterminent leurs tarifs de vente à partir de ces cotations. Les prix proposés par les fournisseurs sont ainsi directement liés aux variations du marché de gros du gaz.


28 septembre 2021
ÉCRIT PAR
Marine de Villoutreys
Responsable juridique