Bailleurs particuliers : Les 5 étapes pour trouver un locataire étudiant

Vous êtes propriétaire d’un bien immobilier dans une grande ville ou à proximité et vous souhaitez louer à des étudiants de particulier à particulier ? Louer à un étudiant propose de nombreux avantages : bonne solvabilité des parents, risques de loyers impayés faibles et une demande forte tous les ans.

Les risques d’impayés sont limités par :

  • La caution des parents : Le bailleur peut exiger qu’un ou plusieurs garants s’engagent à payer le loyer en cas de défaut de paiement du locataire.
  • Les aides au logement : Selon le montant du loyer et de ses ressources, l’étudiant peut faire une demande d’APL auprès de la CAF. S’il est éligible, le montant de cette aide au logement est directement versé au bailleur.
  • La garantie Visale : VISALE est la garantie locative de l’État. Elle est activée gratuitement par les locataires de moins de 30 ans, sous condition de ressources.

Nous vous apportons tous les conseils nécessaires pour mettre en œuvre votre projet de location dans les meilleures conditions. Découvrez toutes les étapes pour trouver un locataire étudiant du montant du loyer à la signature du bail de location.

Définir le montant du loyer

Le montant du loyer est encadré dans les grandes villes dites en “zone tendue” comme à Paris, Lille ou encore Lyon, vous devrez donc respecter le barème en vigueur. L'encadrement des loyers impose au propriétaire de ne pas dépasser un montant maximum lorsqu'il fixe le loyer. Pour savoir si votre logement est en zone tendue, vous pouvez accéder au simulateur en ligne.

Si vous êtes dans une zone géographique non concernée par l’encadrement des loyers, vous pouvez fixer le montant de votre loyer selon votre propre étude du marché. Vous pourrez vous baser sur l’estimation des agences immobilières, l’Observatoire des loyers ou en étudiant les offres actuellement sur le marché pour des biens similaires.

À savoir que louer un bien immobilier légèrement moins cher que le marché vous assurera de trouver rapidement un locataire, mais également durablement en évitant les vacances locatives.

Réaliser des photos attractives

Réaliser les photos de votre annonce est une étape clé afin de mettre en ligne vous-même votre annonce. Une annonce de location accompagnée de belles photos attirera davantage l’attention des locataires potentiels. Mettre en ligne des images de qualité reflète une image positive et une bonne impression pour votre annonce . De quoi largement faciliter votre mise en location !

Cependant, il n’est pas toujours simple d’obtenir un résultat professionnel depuis votre smartphone. Voici quelques conseils pour faire la différence :

  • Pensez à la lumière ! : Prenez vos photos en pleine journée, et si possible par temps ensoleillé pour un rendu qualitatif
  • Positionnez-vous dans un angle à l'extrémité de la pièce pour avoir un maximum de recul et faire ressortir la surface réelle de la pièce
  • Privilégiez le format paysage (à l’horizontale)
  • Rangez et nettoyez : vous devez donner l’impression de neuf
  • Evitez votre reflet dans le miroir ou dans un écran
  • Mettez en avant un détail clé : la vue, le rangement, l’immeuble, la situation géographique, etc.

À éviter : Les photos en format panoramique, le filtre noir et blanc ainsi que des textes ou des dates sur les images.

Publier son annonce sur un site spécialisé

Les sites spécialisés ont l’avantage de pouvoir définir en avance la cible de locataire à laquelle vous souhaitez louer votre bien immobilier.

Vous pouvez déposer gratuitement votre annonce de location sur ImmoJeune, un site spécialisé dans le logement étudiant en France. Vous devrez renseigner les caractéristiques essentielles de votre logement. Veillez à indiquer de manière claire et précise :

  • Superficie
  • Prix
  • Étage (et si étage élevé préciser si l’immeuble dispose ou non d’un ascenseur)
  • Type de cuisine
  • Proximité des commerces et transports en commun
  • Proximité des principaux centres d’intérêt

Traiter les dossiers de location

Un dossier de location se compose des éléments suivants :

  • Un justificatif d'identité;

  • Des documents prouvant les ressources perçues par le locataire (bulletins de salaire, avis d'imposition), ainsi qu'une preuve de son activité (contrat de travail, Kbis, carte étudiante);

  • Un justificatif de domicile (quittance de loyer, taxe foncière, attestation d'hébergement);

  • Un justificatif d’identité du garant ainsi que les documents prouvant les ressources perçues.

Dans le cas des étudiants, vous pouvez notamment demander :

  • Un justificatif de leur statut (carte étudiante etc) ;
  • L’avis d’attribution de bourse ou un document prouvant des indemnités de stage ;
  • Une attestation sur l’honneur de la part de la personne qui les héberge (parents, etc).

À la réception des dossiers, il est important d’analyser les différents éléments afin de choisir un dossier complet et solvable.

Organiser des visites

Pour le projet de location de votre logement, l'organisation des visites est le moment décisif durant lequel les candidats à la location découvrent les lieux. Le propriétaire a pour rôle de présenter le logement en détail, montrer les spécificités et mettre en avant l’environnement du bien.

Si le logement est actuellement vide de tout occupant, les visites pourront être effectuées durant toute la journée. En revanche, si le logement est occupé, le propriétaire doit respecter des heures de visite et n'a pas le droit d'entrer dans le logement en l'absence du locataire actuel.

Il est possible d’organiser les visites de 2 manières différentes:

  1. Des visites individuelles : une méthode plus personnalisée
  2. Des visites groupées : une méthode permettant de gagner du temps. Idéal pour les visites de studio.

01 avril 2021
ÉCRIT PAR
Auriane Roussel
Juriste