L'AVIS DE JEAN-MARC

66 copropriétaires
Massy
Comment se déroulaient les choses avant avec votre syndic professionnel ?
Nous avons été livrés en avril 2017. Première AG, beaucoup de primo-accédants. Les deux premières années, on était avec le syndic du promoteur. On avait du suivi mais beaucoup de perte de temps à relancer le syndic pour les entreprises, auprès du promoteur. Nous faisions les appels d’offres. Comme on faisait déjà tout, le conseil syndical s’est interrogé pour changer de syndic.
Comment s’est passée la transition ?
On était deux ou trois à être motivés. Le conseil syndical a décidé de se lancer dans l’aventure. J’ai obtenu tous les documents en quinze jours. Comme j’avais une vente en cours, je devais vite obtenir les éléments comptables. Et en un mois, tout était à jour.
Comment ça se passe maintenant avec Matera ?
Trois adjectifs pour décrire Matera : simple, rapide et fluide. On est en lien direct avec les prestataires. Le gain de temps est très conséquent, comme on ne fait plus la relance du syndic continuelle. L’interface Matera est très ludique. Ça permet d’améliorer la communication avec les copropriétaires. Il y a des actions qui se mettent en place. On avait un jardin pas géré, et avec la plateforme, ça a permis de créer une émulation qui ont créé du lien au niveau de la copropriété. Lors de la première AG, on avait un budget annuel de 145 000€. Aujourd’hui, le budget est de 109 000€. Globalement, ça me prend trois ou quatre heures par mois, mais à raison de 30 minutes par-ci, 10 minutes par-là. C’est moins anxiogène, donc il y a plus de détente.